Fidèle à ton pas balancé

Bien, bon, voilà, c’est à dire, voilà hein, ceci est une première tentative pour parler d’un recueille de nouvelle que j’ai beaucoup, mais alors beaucoup aimé. Hein, alors voilà, donc, mais hein oui!

Oups, le titre : « Fidèle à ton pas balancé » voilà ça c’est fait, il me semble que j’oublie un truc… Ah oui je pense qu’il faut aussi nommer l’auteur, ou dit-on l’autrice pour une femme, ou l’auteure, l’auteuresse ou l’authoresse? il me faut prendre de la hauteur ( c’est nul je sais) il semblerait qu’il faille garder auteur, parce que c’est la fonction qui compte pas l’écrivaine, tiens ça en fait un de plus! C’est mieux qu’écrivaillon qui fait brouillon ( brouillonne pour une fille écrivaillone…) … Donc voilà ça c’est fait aussi…

Donc maintenant il faudrait que je parle de ce que j’ai lu…. Une histoire de dauphin avec des mains qui as les yeux d’Elsa, un chat et un éléphant qui permet de prendre de la hauteur, à oui au fait en parlant de hauteur, c’est Sylvie Lainé l’artiste (Yes! je m’en sort bien)  qui à écrit les nouvelles….

Bon après ces « Ébauches et tentatives » d’explications, « Essayons à nouveau », il suffit d’y aller doucement, mettre d’abord « Un pied dehors ». Une fois sorti, prendre à droite sur le port, monter sur le bateau, et « Hissons la voile », cela peut parfois occasionner certain « Décalages » en fonction du temps passé à rêver. Il faut donc être vigilant, sinon on est assuré d’un « Retour en biais » ce qui est bien souvent source d’ennuis. Dans certain cas, rares cependant, il est nécessaire de « Reprendre depuis le début…. et tout recommencer » !

Vous l’aurez peut-être compris, le recueil est composé de sept parties. Sylvie me pardonneras-tu jamais le plagiat éhonté auquel je viens de me livrer? Si tu savais, le poids du remords qui m’écrase….

Donc sept parties, non pas sept parties de mikado, ni sept parties de scrabble ou de mahjong, ni même sept parties de poker, encore moins sept parties comme les dix plaies d’Égypte, dans ce cas il en manquerait trois, en plus comparer « Fidèle à ton pas balancé » aux plaies de l’Égypte, c’est tout de même un peu osé… Sept parties comprenant un nombre différent de nouvelles: 5-5-4-3-3-3-3

En numérologie, si nous additionnons le nombre de nouvelle, plus le nombre de partie,  nous arrivons à 26 + 7 = 33 soit 6 …. Et alors là, tenez vous bien :

Nous apprenons avec stupéfaction, dans Wikipédia, que le six suis le cinq et précède le 7. Fabuleux non?

Vous étiez déjà tous stupéfaits de cette découverte faramineuse, attendez la suite!

Le six, son nom est  Harmonie. Sa définition :  Capacité d’adaptation et de conciliation (Amour-Famille-Devoir), le sens des responsabilités. Ce qui lui manque : Mariage difficile, un esprit peu conciliant, il évite les obligations,perfectionniste, irresponsabilité. Ce qui domine, parfois avec excès :   Cherche l’harmonie et l’accord, sens de la famille, amour et amitié, complaisant, rancunier, hypersensibilité, sens esthétique.

Bon, je ne suis pas un adepte de la numérologie, et je me suis lancer dans ce truc pour faire mon intéressant, et voilà t’il pas que j’ai l’impression en lisant ça d’avoir quasiment toutes les nouvelles de Sylvie sous les yeux. Non mais c’est dingue ce truc, heureusement que j’ai pas rajouté le nombre de lettre dans le titre et celle de l’authoresse en plus, ça aurait pas fait, la preuve : le titre plus le nom 31 lettres, soit 33 donc 6 et 31 qui fait 4 soit 6 et 4 qui font 10 soit 1 et si l’on ajoute ce qu’il ne faut pas oublier tout de même les 5 doigts de la main droite de l’auteuse, on arrive à ?????? 6 Harmonie…

Sylvie ton recueil est placé sous le signe de l’harmonie, c’est sûr, avec ou sans numérologie, mais quand même hein, c’est troublant les mystère mathématiques de la nature en fleur, surtout si on les voit au travers des Yeux d’Elsa, dont il faudra que nous parlions un de ses jours.

Bref ruez-vous sur ce magnifique ouvrage!

Voilà je viens de terminer ma première critique littéraire! Ce fût éprouvant pour moi, mais je crains que ce ne le soit plus encore pour ceux qui la consulteront. Quand à Sylvie Lainé, je lui demande un peu d’indulgence, je suis tout nouveau dans le monde de la critique, mais j’espère bien y faire un trou, pour qu’on m’y mette dedans, ceci pour protéger le monde de la littérature  😎 

 

A+ pour d’autres blogueries….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *