« Le plus dur sera d’en sortir »

Drôle de nom pour un blog!

Ceci est une très vieille histoire. Lorsque j’étais en  quatrième. Un surveillant, sans doute lassé par mes pitreries, décida, de me donner une punition qu’il imaginait brillante, en deux pages décrit moi l’intérieur d’une balle de ping-pong ! Je lui en ai rendu beaucoup plus, 5 ou 6 je crois, ce fût auprès de mes camarades un triomphe… Je n’ai plus ce texte, notre garde-chiourme l’ayant rageusement jeté à la poubelle non sans prendre la précaution de le déchirer en milles petits morceaux….

Bien des années ont passé et à trente six ans j’ai sagement posé mes fesses sur les bancs d’une nouvelle école. Je me lançais la formation d’éducateur spécialisé ( il était temps me direz-vous, certes). Nous eûmes un atelier d’écriture libre, et là, cette lointaine histoire de balle de ping-pong refit surface. Nous avions une petite dizaines de lignes à écrire… Je me suis remis à l’ouvrage. Mon personnage s’éveillait à l’intérieur de cette machiavélique balle, et partait en exploration dans l’espoir de quitter ce lieu inhospitalier. Vous imaginez la fin : « Le plus dur sera d’en sortir » depuis cette phrase sibylline m’accompagne dans nombre de mes signatures web. Aujourd’hui elle prend du grade et devient un titre, celui de ce blog.

Bon voilà une chose de faite, le titre….

Maintenant le contenu…

Sincèrement, cela risque d’être un joyeux bordel.

Si l’on fait un blog, c’est parce qu’on aime écrire, enfin je crois, en tout cas c’est mon cas.

J’aime raconter des histoires, toutes sortes d’histoires. J’aime aussi exprimer ce que j’ai sur le cœur, et parfois ça déborde un peu ( j’essaierai d’être diplomate, mais bon je ne promets rien) .

Donc pèle-mêle vous trouverez : les livres que je lis, ceux que j’ai aimé, des trucs de science-fiction, peut-être un peu de fantastique, pour ceux qui aime la Fantasy vous irez voir un autre blog, à part le Seigneur de Anneaux je suis pas fan. Pour agrémenter tout cela, il n’est impossible que je parle travail social et bien entendu religion ( mon approche de cette chose encombrante qu’est la religion est un peu perpendiculaire à l’axe de rotation de la mitre des évêques) Et puis je partagerais peut-être une ou deux histoire de mon cru (SF), ou des débuts d’histoires, question de voir les réactions. On pourra aussi parler de musique, de toute la musique. D’autre choses encore feront leurs apparitions dans ce blog, je ne les connaît pas encore, c’est ça qui bien…

Bon, je vous autorise aussi à me parler d’orthographe. Il faut savoir que le mien se dégrade au fur et à mesure que grandi mon enthousiasme,  pour le lecteur cela peut-être pénible. Quand je suis content, je vomis pas, je fais des fautes. Ne laissez rien passer soyez vigilant, ferme , impitoyable. C’est comme ça que je m’amenderais. Celui qui signalera le plus de faute recevra une image pieuse!

Je vous demanderais  d’être indulgent, le temps que j’apprenne à maîtriser WordPress, ça risque d’être un peu chaotique pendant un moment.

Voilà, je m’arrête là pour l’instant. Je replonge dans la technique!

 

A demain…. Pour de nouvelles blogueries.

2 thoughts on “Au commencement, était le désir!

  1. Alors déjà je suis très fier de te signaler une répétition « on pourra aussi parler aussi de musique » pas bien et un espace oublié « je nepromets rien » bon pour les fautes j’en fais autant que toi alors!
    Bien je vais suivre ce blog avec intérêt 😀😀😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *